Intervention en milieu scolaire

Publié le

Depuis Novembre 2018, j’interviens au sein d’une école, une fois par semaine. J’observe ainsi la posture, la position des doigts, de la main et l’attitude des enfants. Chaque atelier est constitué de 4 élèves et dure en moyenne 20 minutes. Après mon intervention, je discute avec le professeur des écoles afin que nous réfléchissions ensemble aux solutions que nous pouvons mettre en œuvre pour les enfants présentant certaines difficultés, afin que l’apprentissage de l’écriture devienne le plus efficace possible.

 

Un compagnon de séance!

Publié le

De façon ponctuelle et selon les personnalités des patients, Neige (Golden Retriever) m’accompagne durant une ou plusieurs séances. Je recherche notamment par la présence animale à réduire le stress, l’anxiété et favoriser la relaxation (élément primordial de la graphothérapie). Par ailleurs, la projection d’une nouvelle rencontre avec l’animal participe à la perception positive des séances de rééducation. Il est à mesurer que l’écriture, selon les patients, a pu être l’objet de souffrances ou complexes. La sympathie spontanée qu’éprouve un bon nombre de personnes (surtout les enfants) envers les chiens permet d’associer l’écriture à une présence chaude et rassurante.

 

AVANT / APRES

Publié le

Voila 8 mois que le cabinet est ouvert et voici un aperçu des résultats obtenus après une rééducation:

 

Adulte, droitier:

Avant graphothérapie:

 

Après graphothérapie:

 

Enfant, 8ans, gaucher:

Avant graphothérapie:

Après graphothérapie:

 

Adolescent, 13 ans, droitier:

Avant graphothérapie:

 

Après graphothérapie:

Adulte, 19 ans, droitier:

Avant graphothérapie:

 

Après graphothérapie:

JOURNEE DES SAVOIRS

Publié le

Parce que continuer à se former est essentiel, j’ai participé à la journée des savoirs organisée par Graphidys, à Paris, le 29 Mai 2018. Au programme:

Wisc V :
Présentation. Intervention d’Anna Cognet, Psychologue
Illustrations pratiques avec Christel de Botmiliau : troubles associés décelables à partir des résultats du WISC V

Exemples d’ateliers préparatoires à l’écriture mis en place dans une école de la Moyenne Section au CP.
Claire Thibault et Maguelone Destang

Présentation d’un programme de dépouillement automatisé des échelles d’Ajuriaguerra et du BHK avec prise en compte de nouveaux paramètres.
Christel de Botmiliau et Véronique Lucas-Goupil

Les particularités de la prise en charge de l’écriture à l’adolescence : évaluation, suivi.
Florence de Montesquieu

L’écriture à la main fait son grand retour dans les salles de classe aux États-Unis

Publié le

Le clavier est partout mais, en écrivant à la main, les élèves cherchent à comprendre ce qu’ils écrivent et mémorisent mieux leurs notes.

«A l’ère des ordinateurs, le mythe selon lequel nous n’aurions pas besoin de l’écriture à la main persiste. Or ce n’est pas ce que nos recherches démontrent. Nous avons constaté que les élèves, jusqu’à la classe de sixième, écrivaient plus rapidement, avec plus de mots, et exprimaient plus d’idées s’ils écrivaient à la main plutôt qu’avec un clavier»

Source: http://www.slate.fr/story/149070/prendre-notes-stylo-apprentissage-plus-jeunes

Dyslexie et acquisition de l’écriture

Publié le

“Sonia Kandel, professeure de l’Université Grenoble Alpes au GIPSA-Lab (CNRS/Université Grenoble Alpes/Grenoble INP) et ses collègues1 se sont donc penchés sur l’aspect purement moteur de l’écriture dans le cadre du trouble dyslexique chez l’enfant.”
Vous trouverez l’article complet dans le lien ci-dessous:

Dyslexie : quand les difficultés en orthographe gênent l’acquisition de l’écriture

Source: www.cnrs.fr