La graphothérapie

« La graphothérapie s’adresse aux personnes rencontrant des difficultés avec leur écriture manuscrite au niveau du tracé même obtenu, mais aussi dans son exécution. L’écriture peut ainsi être illisible, lente, manquant de soin, en décalage avec les possibilités d’un scripteur standard ou non représentante de l’image qu’il aimerait donner de lui-même. Au niveau du geste, on peut être confronté à de la fatigue, des douleurs, des difficultés de coordination, de planification, de concentration, à un désintérêt ou dégoût pour la tâche. Peuvent être concernés par ces difficultés, les enfants, les adolescents, les adultes, même âgés. »

             F. De Montesquieu

graphothérapie Le HavreLa graphothérapie s’adresse à toute personne (enfant, adolescent, adulte) présentant des difficultés d’écriture telles qu’un manque de lisibilité, de vitesse, des douleurs ressenties dans les doigts, la main et pouvant même aller jusqu’à l’avant-bras. Ces difficultés peuvent survenir à n’importe quel moment du stade de développement de l’écriture (pré-calligraphique, calligraphique ou post-calligraphique).

En effet, un scripteur peut avoir recours à la graphothérapie dès la grande section de maternelle jusqu’à l’âge adulte. La graphothérapie accompagne l’apprentissage et les automatisations du geste d’écriture afin que cette dernière trouve un équilibre entre la lisibilité, la vitesse d’écriture et l’effort fourni pour écrire.

D’autre part, elle peut aussi modérer la désorganisation de l’écriture de l’adulte (âge avancé de la personne, problèmes de santé, accidents de la vie courante).

Enfin, dans d’autres cas, la graphothérapie peut aider l’adulte à renouer avec une écriture ne le reflétant pas, pouvant occasionner une souffrance psychologique.